bonjour et bienvenue sur mon site.

Aprés un énième trip, je me suis dit qu’il était temps de faire partager mes voyages, rencontres et sensations à travers cet outil bien connu qu’est le web.
Continue reading

Posted in Non classé | 4 Comments

URBAN SYNDICATES

Réaliser un film prend du temps, beaucoup de temps.
Lorsque Brice Anziutti ( Manager ArtLine) et Nicolas Cecconi (Directeur de Communication et co-fondateur ABK ) m’ont demandé de réfléchir à un film promotionnel associant les deux marques avec Petzl en tant que collaborateur, j’ai dit oui, biensur !
Ce fut une bonne expérience, car pour la première fois, j’ai du écrire un scénario, un story-board et diriger tout une équipe.

Mais j’ai également du porter plusieurs casquettes: Grimpeur, cadreur, réalisateur, etc. Tout cela n’a fait qu’enrichir mes connaissances en la matière.



Ce qui est sympa lorsque l’on rédige un scénario, c’est qu’au début, on se lâche, on pose sur le papier toutes les idées délirantes et farfelues qui nous passent par la tête.
Pensant que mon scénario serait recadré par Brice et Nicolas, je leur ai proposé quelque chose de décalé et particulièrement original. Mais il n’ont rien recadré du tout, et ont validé tous les délires que mon petit cerveau avait imaginé.
Et donc, voici le résultat:

 

URBAN SYNDICATES from Mike Fuselier on Vimeo.

Posted in Non classé | Leave a comment

La vallée blanche en parapente.

Cela fait maintenant deux ans que j’ai découverte cette activité au combien additive qu’est le parapente. Il est même parfois difficile de choisir entre une journée en falaise, et une journée en l’air.
En ce qui concerne le vol au dessus de la vallée blanche en décollant de l’aiguille du midi, la question ne s’est pas posée deux fois…

Posted in Non classé | Leave a comment

Hélix 8c+ au Pic St Loup

La découverte du Pic Saint Loup  au dessus de Cazevieille dans le département de l’Hérault, fut une belle surprise.
Cette baume « aux Escargots » offre un profil long et déversant où la colonnette est reine.
On l’aura compris, le coincement de genoux est l’arme à utiliser sans modération !
lors de ma première visite, j’y ai réalisé la ligne classique « les rois du Pétrole » ancien 8c et récemment redescendu à 8b+. Une voie que Charlotte Durif avait réalisé à vue. Un grand bravo, car même si le style se prète à une telle performance, il faut quand même se la « cogner » !
Par la suite, je suis allé jouer dans « Helix au pays des merveilles » une ligne majeur cotée 8c+ dont la gestuelle est tout ce qu’il y’a de plus originale. Il m’aura fallu deux séance pour en venir à bout.

merci à Raph Fourau pour les images

Posted in Non classé | Leave a comment

Quoi de neuf ?

Pas facile de trouver tout le temps que je souhaiterais pour aller en falaise ces derniers temps. Quelques ouvertures de compétitions et pour l’équipe de France, ainsi qu’un projet de film pour ArtLine et ABK  m’ont demandé pas mal d’investissement.
Toutefois entre deux coups de clefs et trois prises de scènes, j’ai pu retourner à Roquevaire pour enchaîner « Symbiose » 8b+, puis direction Buoux où je suis passé à un mono-doigt d’enchaîner la « Chiquette du Graal ». Cette voie aussi majeur soit-elle, m’attire autant qu’elle me fait peur, à chaque montée, je me demande si ce sera la tendinite, le steak ou la croix.
Enfin, tout juste rentré d’Espagne et plus précisément de Margalef j’ai pris soin de  ramener quelques croix en plus des bouteilles d’huile d’olive et du vin.
Ainsi « Aitzol » 8b+, « Via del Quim » 8b+,  »Coma san pere » 8c+ sont tombé dans la musette.
Merci à Gé Pouvreau et Flo Pinet pour cette top semaine en leur compagnie !!

Posted in Non classé | Leave a comment

Un petit séjour chez les potes

Après deux mois de trip aux US, le retour à la falaise s’est avéré difficile. En effet, après un long voyage les sensations ne sont plus trop là, la rési non plus et la force comme ci, comme ça…
Bref, une bonne semaine de grimpe sur les falaises du sud est le meilleur remède de remise en forme qui soit.
Cedric Lachat, Nina Caprez (on prend souvent les mêmes et on recommence…) et moi avons été accueilli aux petits oignons par les « French destroyers » surnom qui a été attribué à Gé Pouvreau et Florence Pinet par les Américains après leur passage à Smith Rock (Orégon.US).
Ainsi, nous avons pu assister à leur semaine type de remise en forme (et oui, eux aussi ils revenaient de trois mois de trip aux US…) training, falaise, training,etc.

Pendant que le couple infernal bourriné sur les agrès, Cedric, Nina et moi parcourions quelques falaises classique autour de chez eux.
Cedric s’envoie la première répétition de DTN 9a à Roquevaire, et sur la même falaise, Nina coche Symbiose 8b+.
Quand à moi, je rentre avec une super ligne en 8c+ équipé par Gé Pouvreau quelque part dans le Luberon.

Ce petit séjour m’a également permis de faire quelques belles rencontres.
Le phénomène « Duboc » à lui seul vaut le déplacement…
Merci à Vincent Albrand pour l’accueil chez lui et à la salle Grimper Marseille.
Enfin, ce trip n’aurait pas été aussi riche en émotion sans les incroyables prouesses culinaires quotidiennes !

vivement le prochain trip !!!

 

Posted in Non classé | Leave a comment

« Wet Dream » 8a à Red Rocks.

Posted in Non classé | Leave a comment

Des plombs et des plombs dans « fingers in a lightsocket »

Posted in Non classé | Leave a comment

Road trip US. Act 3

Bien que nous ayons déjà passé un mois à Bishop en Février 2012, l’occasion était trop belle de revenir et de régler quelques contentieux…


Lors de notre premier trip, seul Fabien Comina avait réalisé l’intégral d’Evilution.
Ce Highball réputé pour sa hauteur (20m) est une ligne magnifique sur arquée dans un panneau à 40°. l’Américain Jason Kehl en avait fait la première réalisation en Décembre 2002.
En revenant ici, je me suis mis ce bloc en ligne de mire avec deux objectifs à la clef:
1: sa réalisation et 2: ne pas me percer le doigt dés le premier jour, ce qui est à chaque fois loin d’être gagné, surtout à Bishop…

Trois ou quatre essais ratés à cinq mètres m’on permis de tester la vigilence de mes pareurs, et ils ont été plutôt bons. Merci les gars et merci aussi à la famille Caballero pour les 6 ou 7 crashpads en rab. Tout cela a abouti à deux bonnes nouvelles:
1: la réalisation de Evilution et 2: pas de doigt percé. GENIAL !!
Si en une semaine, chacun a eu le temps de réaliser ses croix, seul Arthur l’a fait avec du style.
Au delà des prouesses sportives, on peut noter sa performance capillaire inspirée de la série Prison Break.

Après Bishop, direction Red Rock prés de Las Vegas. La route passant par les magnifiques paysages de la Death Valley, on digère plus facilement les 5 heures de route.
Pour ceux qui veulent se faire une idée des paysages Martiens, c’est à Red Rock qu’il faut venir. Ce grès aux couleurs rouge et ocre permet plusieurs types de grimpe: Couenne, Grande voie et Bloc. Mais selon moi, le bloc et les grandes voies restent les plus intéressants.
 
Steph se met les coudes aux oreilles pour venir à bout de ce 6c, pendant que Loulou sort toute sa technique pour tenir les arquées.

Un petit tour à Vegas histoire de claquer quelques dollars aux machines à sous, vider quelques chargeurs, et de s’envoyer en l’air dans le Roller Coaster.
 

Puis retour aux affaires en bloc et en couennes.
Le niveau des voies en couenne n’excède pas le 8a+ à Red Rock, mais il à quand même bien fallu que je m’emploie pour venir à bout et à vue de Monster Skank (8a), une ligne bien classe malgré le bricolage.

François particulièrement en canne ce jours là
n’a fait qu’une bouchée de ce 7c. Axel l’a tout simplement fait à vue.


Loulou, ravi de la performance d’Axel dans Nirvana (7c+) à Alternative Crag.

On passe d’un grès à l’autre, la couleur reste la même, mais la longueur des voies augmente légèrement. Bienvenue à Kolob Canyon et ses 40m de bacs (heureusement !)

Il n’y a que 5 voies, mais whouhaaaahouuu !! Namasté compte maintenant parmi les plus belles lignes que j’ai pu grimper.
Si vous passez par là, n’oubliez surtout pas le baudar et une corde de 80m (les chaussons, c’est pas obligatoire)

Namasté

Petit passage dans les Parcs Nationaux:

Bryce Canyon. Il parait que la vue est plus sympa normalement

Monument Valley, les tours mythiques qui ont servies de décors à pas mal de westerns.

Nous voici maintenant à Moab le pays du vélo, du base jump et du 4×4. Aprés deux jours de neige, le beau temps est de retour et nous allons enfin pouvoir visiter les fissures d’Indian Creek.

 

 

 

Posted in Non classé | 1 Comment

Road trip US. Act 2

La vallée du  Yosemite est aux Etats Unis ce que Buoux ou le Verdon est à la France, c’est à dire l’un des plus emblématique lieu historique de l’escalade.
C’est ici que se dresse la gigantesque face d’El Capitan (1000m), avec ses nombreux big walls, ont retrouve parmi ceux-ci des voies légendaires telles que : Salathé, Freerider, ou encore Le Nose (31 longueurs). Cette dernière voie est certainement le big wall le plus connu du monde, rendu célèbre par la première ascension en libre de Lynn Hill en 1993.


Les portaledges, outils indispensables pour les grimpeurs qui passent plusieurs jours et nuits dans la face. Ici, Chris Sharma et Tommy Caldwell dans l’une des voies les plus dure du monde: Mescalito

Le Yosemite est certes réputé pour ses big walls, mais on peut aussi y pratiquer des grandes voies en fissure (avec une quantité de longueur beaucoup plus modeste) et du  bloc.


Serenity Crack, une fissure bien à doigts et à pieds.

La vallée regorge de chaos de bloc, et la qualité du granite ainsi que la beauté des passages peut inciter à faire le déplacement  sans le moindre coinceur, mais uniquement des crashpads.
Là aussi, les blocs sont de véritables références historiques.
Midnight Lightning dont Ron Kauk fit la première ascension en 1978 est probablement le bloc le plus connu du monde.

Ce bloc  situé  au Camp 4 du parc du Yosemite, « camp de base » de plusieurs génération de grimpeurs (depuis 1950), attire à lui seul des centaines de grimpeurs par an (en témoigne  le niveau d’usure du rocher). A mon sens, venir ici est un véritable pèlerinage…
Je me suis offert une autre base et référence de l’escalade à doigt: The Force, tandis qu’Axel est venu à bout de Shadow Warrior et Yabo Roof, deux blocs très physique.

Bien que nous ne soyons pas venu dans l’optique de réaliser un big wall, The Nose a fini par attirer sérieusement notre attention. Nous savions qu’un tel projet nécessitait un minimum de préparation, mais l’arrivée au Camp 4  de l’ENJA, nous a permis d’envisager l’espace de quelques heures  une possible réalisation. Malheureusement, la neige a coupé court à ce projet et The Nose nous est passé sous le nez… Il faudra revenir !!

Le Yosemite ne voulant plus de nous, nous avons repris la route en direction de la Sierra Nevada. « Jailhouse » un spot de voies dures étant sur la route, nous y avons fait un stop de deux jours.
Cette falaise située au beau milieu d’un décor de Far West, est une barre d’environ 200m de large pour 50m de haut et particulièrement déversante.

François Moncorgé, véritable sparring partner, toujours là pour la parade, l’assurage et autres trucs re-lou. Merci François !!!

Ce profile très physique nous a permis de refaire un peu de long et de se remettre en forme. Quelques croix dans la besace (8b, 8a+ et 8a) et nous revoilà sur la route.

Petit arrêt à Mammot Lake pour fêter Alloween et quelques heures plus tard, nous voici  de retour à Bishop.



Nous y resterons une petite semaine pour attendre Steph, Louis, Arthur et Thomas, quatre amis qui vont se joindre à nous pour la suite du trip en direction de Las Vegas, puis Moab. On the road again !!

  

pour voir tout cela en viéo, c’est ici:

 

 

 

 

Posted in Non classé | Leave a comment

Road trip US. Act 1

 

 

Et bien c’est parti pour trois mois de road trip sur la West coast en compagnie de: Axel Ballay et  François Moncorgé dans un premier temps, puis d’autres amis viendront se joindre à nous sur la suite du trip.
Au programme: San Francisco, Yosemite, Las Vegas, Moab, Salt Lake City.  Enfin, ça c’est la théorie.
Dans les faits, on verra bien où les gens et la motivation nous mènent, puisque nous sommes libre d’aller où bon nous semble au volant de notre Motor Home.
A San Francisco, nous avons été accueilli par Steve Deluca,  Corinne sa femme et Gabriel leur bébé de 8 mois.

Nous sommes resté cinq jours sur place, ce qui nous a laissé le temps d’aller jeter un oeil du coté de Lake Tahoe (115 km de long), un endroit magnifique où l’on peut grimper en Trad, en couenne et en bloc. C’est d’ailleurs dans cette dernière discipline que nous avons réussi à nous mouvoir, car le jet lag ayant fait son effet, nous ne servions pas à grand chose …

 

De retour à San Francisco, nous sommes aller visiter les falaises alentours et notamment Mickey’s Beach, un site magnifique juste au dessus de l’océan.

Axel et moi avons réalisé « Mickey’s Arete », une proue superbe où la compression et les crochets de talons son vos meilleurs amis.

ha oui, j’oubliais de préciser que tous les soirs, nous avons eu droit au Sunset.

Anecdote: C’est à Mickey’s Beach que j’ai eu la très bonne idée d’oublier mes chaussons ( mes 2 seules paires pour tout le trip…), et vous savez ce que c’est, un grimpeur sans ses chaussons, c’est comme une arquée sans le pouce, ou encore un Axel sans son muffin. Bref, ça n’a pas de sens…
Je me suis aperçu de cet oubli 2 jours après, et en désespoir de cause nous sommes tout de même retourné jeter un coup d’oeil, si dés fois…
Et bien mes chaussons m’attendaient bien sagement, rangé sur la dalle, disposé de telle façon à faire passer le message suivant: nous avons trouvé vos chausson, merci de bien vouloir les récupérer.
Je ne sais pas si ce genre de situation arriverait souvent en Europe ou en tout cas en France.

Sachant que les chausson coutent trés chère ici aux US, ça laisse à réfléchir…

 

Pour finir sur notre étape à San Francisco, nous sommes allés voir si l’océan voulait de nous. Au royaume des vagues, les surfeurs sont rois, mais… pas nous.

Heureusement, nous nous sommes rattrapés dans les airs, avec un peu de soaring en bord d’océan.

Notre étape à San Francisco se termine là, et nous allons maintenant reprendre la route en direction du Yosemite histoire de voir comment on se comporte avec les boudins coincés dans les fissures et les pieds au dessus des friends.

Et voici un petit teaser qui résume tout ça:

Posted in Non classé | Leave a comment